L’accompagnement par une sage-femme.

Hebammenhilfe

Chaque femme a le droit, durant la grossesse, l’accouchement, la période post-partum et l’allaitement, d’être accompagnée par une sage-femme. Durant toute cette période, les sages-femmes, en tant qu’interlocutrices compétentes présentes jusqu’à la fin de la période d’allaitement, proposent un accompagnement complet et global. 


Afin de mieux se connaître et pouvoir créer une relation basée sur la confiance, il est conseillé de prendre contact avec une une sage-femme le plus tôt possible, mais au plus tard pendant la seconde moitié de la grossesse.

Les tarifs des prestations de sage-femme sont fixés par la convention relative à la rémunération des sages-femmes.

En ce qui concerne les caisses légales d’assurance-maladie, ces prestations sont entièrement prises en charge et le règlement directement effectué par la caisse de maladie. Quant à la plupart des assurances privées, elles aussi couvrent ces prestations. Les types de prestation remboursés dépendent toutefois de chaque contrat individuel. Ainsi il est judicieux, avant de faire appel à une sage-femme, de demander auprès de votre caisse une confirmation écrite de la prise en charge des frais.

La convention relative à la rémunération des sages-femmes prévoit les prestations suivantes:

La grossesse Dès le début de votre grossesse, vous êtes en droit de bénéficier de l’accompagnement par une sage-femme. La plupart des sages-femmes proposent un large éventail de prestations sous forme de visites à domicile. D’autres réalisent ces prestations au sein d’un cabinet de sage-femme, d’une maison d’accouchement voire aussi d’un cabinet médical. Lorsque votre état de santé exige un repos plus important (p. ex. en cas de contractions précoces), il est d’un grand avantage de bénéficier d’un accompagnement par une sage-femme réalisé à domicile.

Prestations de sage-femme durant la grossesse: Entretien préparatoire, consultations, examens prénataux avec documentation dans le carnet de grossesse, gestion des maux de grossesse, accompagnement des grossesses à risque, préparation à l’accouchement en groupe ou préparation individuelle (seulement sur présentation d’un certificat médical)


L’accouchement Lorsque de futurs parents s’interrogent sur le lieu d’accouchement à choisir, la question qui se pose est la suivante : Notre enfant, doit-t-il naître dans une clinique ? Ou plutôt à la maison ou dans une maison d’accouchement voire dans un cabinet de sage-femme ?
Il existe de nombreuses bonnes raisons en faveur des deux possibilités. La question de la sécurité, mais également de l’ambiance générale jouent alors un rôle primordial. Aussi, de nombreux parents attachent une grande importance à pouvoir apporter leurs propres idées et envies en ce qui concerne l’accouchement et les premiers moments passés avec bébé.
Cela signifie que toute femme sur le point d’accoucher acquière une idée précise, avant l’accouchement, sur les conditions dans lesquelles elle se sent en sécurité et bien entourée et sur l’importance qu’elle accorde à l’assistance médicale.
Pour le choix d’un accouchement hors cadre clinique, un déroulement normal de la grossesse et un bon état de santé de la mère et de l’enfant sont indispensables. Quelques exemples de risques contre-indiquant l’accouchement hors cadre clinique : grossesse multiple, présentation en siège, accouchement prématuré ou grave maladie métabolique. L’évaluation de ces différents risques devra toujours se faire dans le calme et de manière individuelle, avec votre sage-femme et votre médecin.

Prestations de sage-femme en rapport avec l’accouchement Accouchement dans un centre hospitalier, avec une sage-femme indépendante, dans une maison d’accouchement, un cabinet de sage-femme ou à domicile, accompagnement en cas de fausse couche ou de mortinatalité.


La période post-partum Avec la naissance du bébé, et indépendamment du lieu et du déroulement de l’accouchement, commence la période du post- partum et son accompagnement par une sage-femme.
La période post-partum, d’une durée de huit semaines, est consacrée à la récupération physique et psychologique suite à la grossesse et à l’accouchement. C’est une période de réorientation qui signifie, en fin de compte, la réalisation de cette nouvelle existence en tant que mère et parents.
L’accompagnement par une sage-femme d’une jeune famille durant la période du post-partum est essentiel. Ainsi, les caisses de maladie prennent en charge les visites de sage-femme jusqu’à huit semaines après l’accouchement. Durant les dix premiers jours suivant l’accouchement, c’est même une visite journalière à domicile qui est prise en charge. Ces prestations ne dépendent nullement de l’endroit et de la manière dont l’enfant est mis au monde. Même les femmes ayant subies le décès de leur enfant avant, durant ou après l’accouchement, indépendamment de la cause du décès et de la semaine de grossesse durant laquelle le décès est survenu, bénéficient de cet accompagnement

Prestations de sage-femme durant la période du post-partum Accompagnement mère et enfant en clinique ou à domicile durant les huit premières semaines après l’accouchement, examen de dépistage précoce (U1) chez l’enfant, cours de gymnastique post- accouchement en groupe Le suivi post-partum comprend : initiation et conseils par rapport aux soins et à l’alimentation de l’enfant, initiation et conseils par rapport à l’allaitement, soutien en cas de problèmes d’allaitement,surveillance des suites de couches physiologiques (involution utérine, soins du cordon ombilical, planification familiale, rééducation périnéale, etc.)


L’allaitement Passé la période de post-partum, vous avez probablement acquis une certaine « routine » en ce qui concerne l’allaitement. Et pourtant, vous serez encore et toujours confrontée à de nouvelles questions et de nouveaux problèmes. Que ce soit au sujet de la compatibilité de votre activité professionnelle avec l’allaitement, du moment approprié de la diversification alimentaire, d’un engorgement mammaire ou d’un refus du bébé de téter, la sage- femme vous apportera les réponses dont vous avez besoin.
La durée de l’allaitement relève d’une décision individuelle, à prendre au cours de l’allaitement ensemble avec votre bébé. De nombreux aspects positifs plaident en faveur d’un allaitement prolongé. Un enfant très actif, se déplaçant à quatre pattes, va profiter, lors de sa découverte du monde, des anticorps contenus dans le lait maternel. Mais il y a également les bénéfices pour la mère qui augmentent avec la durée de l’allaitement.
Sachez que l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) recommande un allaitement exclusif durant les six premiers mois, avec ensuite un allaitement associé à la diversification alimentaire jusqu’aux deux ans de l’enfant voire plus. Mais n’importe la durée de l’allaitement que vous avez choisi pour vous et votre enfant – nous, les sages-femmes, seront toujours là pour vous apporter notre soutien.

Prestations de sage-femme durant l’allaitement Plusieurs consultations téléphoniques et à domicile jusqu’à la fin de l’allaitement.