Dépression post-partum.

A la naissance d’un bébé, tous les parents rêvent de démarrer leur nouvelle vie avec bonheur.
Parfois pourtant, cela ne se passe pas comme prévu, et lorsque, au lieu du bonheur espéré, surgissent des sentiments totalement inattendus, certaines mères se trouvent fortement désorientées

… toute la joie et l’énergie semblent perdues
… les angoisses et les soucis deviennent omniprésents
… l’épuisement et le sentiment d’être débordée persistent même après une nuit de sommeil
… un sentiment de honte et de doute s’installe quant au droit d’une mère «normale» de se sentir ainsi

Elles sont 10 à 20% à vivre plus ou moins fort ce genre de sentiments imprévus. Ce ne sont pas de mauvaises mères, mais des mères désespérées.
Nous ne parlons pas là de cette courte période d’instabilité psychologique, survenant après l’accouchement et connue sous le terme de «Babyblues». Il s’agit de sentiments qui ceignent le cœur tel un anneau en fer, sans aucun espoir d’en guérir. C’est une situation qui peut s’installer dès les premiers jours après l’accouchement, ou alors des semaines voire des mois plus tard

D’autres informations supplémentaires sont également disponibles sur notre liste des liens.

Liens utiles: